Conseil / Astuce

Voyager éco-responsablement ( partie 2 )

La semaine dernière nous vous avons parlé de notre impact environnemental en vacances, surtout quand il s’agit de déchets. Mais la nature n’est pas la seule chose que l’on touche ou que l’on détruit quand on part découvrir de nouveaux horizons.

Sans nous en rendre compte nos actes touchent aussi les animaux et à travers cet article nous allons voir comment éviter cela et rendre la vie plus facile pour nos amies les bêtes

1/ Le départ en vacances

Eh oui ! Avant de parler de comment changer les choses en voyage commençons déjà par parler de comment changer les choses avant de partir en voyage.

Quand nous adoptons nos petits protégés ( chiens, chats, etc…) c’est pour les bons et les mauvais moments, quand nous sommes présents mais aussi quand nous nous absentons

Aujourd’hui il existe énormément de moyens de faire garder vos petits compagnons quand vous partez pour éviter l’abandon alors les voici :

  • Demander à un de vos proches, ami(e)s, voisin(e)s de venir nourrir, sortir ou même de les garder le temps de votre absence, généralement vous n’avez qu’a fournir la nourriture, les jouets, la litière et leurs paniers
  • Embaucher un(e) pet sitter, il existe des milliers de sites, d’applications ou des personnes proposent leurs services pour garder et promener vos petites boules de poils. Étant des personnes volontaires pensez à regarder si le profil est vérifié et faites faire une adaptation à votre animal en le faisant le ou la rencontrer quelques fois avant de les déposer pour éviter un choc émotionnel pour votre compagnon et être sûr de ne pas le laisser à n’importe qui. Cette option est payante !
  • Les déposer dans un pensionnat animalier ou plus communément appelé un chenil, ils seront encadrés par des personnes compétentes et tous le matériels et équipements sont réglementés et sécurisés. Cette option est payante !
  • Et pourquoi ne pas les laisser dans une famille d’accueil, ces personnes gardent généralement aussi d’autre animaux en attente d’adoption ou qui sont là le temps que leurs maîtres reviennent de leurs absences. Ce service est payant !

Nous arrivons bientôt à la période estivale et des vacances et en 3 ans le nombre d’abandon a augmenté de 20% pour les chats et de 6,5% pour les chiens, les refuges sont débordés et les adoptions chutent.

Alors s’il vous plaît adoptez les solutions ci-dessus pour faire garder vos animaux au lieu de les abandonner et privilégiez les adoptions dans les refuges au lieu de les acheter dans les animaleries, élevages, etc…

2/ L’exploitation animal

Durant nos vacances nous vivons et voyons des choses incroyables, nous participons à des activités juste époustouflantes qui resteront gravées à vie dans nos mémoires.

Malheureusement certaines de ces activités utilisent les animaux, et ceux qui proposent ce type d’activités leurs font vivre l’enfer voici la liste des activités ou l’exploitation animale est présente :

  • Nager avec des dauphins en captivités : ces animaux sont enfermés dans de minuscules bassins en béton et subissent le stress des touristes, leurs sonars se répercutent contre les parois, ces conditions les rendent fous et dépressifs
  • Les balades à dos d’éléphants : pour rendre l’animal docile il est arraché à sa mère petit, on le soumet à un rituel appelé « phajaan », qui signifie briser l’éléphant, c’est-à-dire séparer son âme de son corps pour le rendre obéissant. Pendant plusieurs jours, il est enchaîné et traumatisé. Évidemment même en grandissant leur hygiène de vie est déplorable ils sont privés d’eau, de nourriture et sont même battus.
  • Prendre des selfies avec des tigres : tout comme les éléphants ils sont arrachés à leur mère, ils sont ensuite enfermés dans de petit enclos et assommés par la chaleur.
  • Marcher au milieu des lions : idem que pour les tigres
  • Les parcs à ours : ces animaux sont enfermés dans des enclos surpeuplés et sans rien pour les occuper. Leur nature d’animaux sauvages reprend généralement le dessus, ils finissent par ce battre entre eux et se causer des blessures très graves
  • Les singes dansant : Quand ces singes ne dansent pas ces petites bêtes sont séquestrées, enchaînées et battues pour leurs apprendre les fameux tours qu’on applaudit et qu’on prend en photos
  • Charmer des serpents ou embrasser des cobras : Ces animaux venimeux sont exploités pour que l’on puissent prendre de magnifiques photos. Après avoir été capturés, leurs crocs sont arrachés avec des pinces en métal qui leurs causent généralement des infections souvent mortelles, pour éviter le venin.
  • Les fermes de crocodiles : outre le fait qu’on les exploitent pour leurs peaux et pour leurs viandes, ont les retrouvent souvent dans des enclos surpeuplés, ou l’hygiène est à déplorer, juste pour qu’on puissent les admirer. Ils sont stresser et comme les ours finissent par se battre entre eux, causant des infections mortelles
  • Boire du café de civette : ces petits animaux trop mignons qui sont utilisés dans les plantations de café (ils se nourrissent du fruit, le grain est récupéré plus tard dans leurs excréments) et au lieu de faire ces récoltes pendant que l’animal est en liberté, pour l’argent l’homme capture ces petites bêtes, les enferment et les nourrissent que de cerisiers (alors qu’il a besoin d’une alimentation plus variée), au fur et à mesure le stress les poussent à l’automutilation.
  • Les balades en chameaux : ces animaux sont fouettés, assoiffés, affamés et sans ombre pour juste pouvoir nous porter ou tirer des calèches

Voici une liste « rapide » des espèces les plus exploitées, beaucoup sont encore méconnues ou alors leurs sorts et les conditions dans lesquelles ils vivent et sont traités sont très flous

Alors faites attention derrière une caresse ou une photo, ces animaux cachent une vraie souffrance !

3/ Les spectacles et les zoos

Les animaux, qu’ils soient sauvages ou de compagnie nous les aimons, nous les trouvons mignons et toute occasion est bonne à prendre pour aller les voir. Mais que se cache t-il derrière notre admiration ? Sont-ils heureux et bien traités ? Malheureusement ce n’est pas le cas la majorité du temps, alors découvrons l’envers du décors et les alternatives.

  • Les cirques : l’endroit où on aime passer un moment en famille, où on emmène nos enfants, où les lions et les tigres ne font plus si peur que cela. Mais derrière cela se cache une réelle forme d’exploitation et de souffrance, car pour que ces animaux réalisent ces tours que nous applaudissons, les dresseurs se munissent de bâtons, de crochets acérés, de caparaçon en cuir recouvert de piquants, d’éperon, de cravache, de bâton hérissé de pointes. Autre que les coups les animaux sont aussi parfois privés de nourriture pendant 2/3 jours et évidemment enfermés dans des cages où ils ne peuvent quasiment pas bouger. Et malheureusement, ceci vaut pour n’importe quel cirque. Voici le lien d’un article qui vous en dira un peu plus ( https:// www.cirques-de-france.fr/ce-quon-ne-vous-dit-pas )
  • Les zoos : c’est un des endroits où on peut voir une grande variété d’animaux (lions, loups, singes, ours, crocodiles, girafes, etc…), on les observe derrière leur cage, on peut quelques fois leurs donner à manger, prendre des photos et rester ébahis devant leur beauté. Mais ce n’est pas une vie pour nos amis, rester dans des cages/enclos beaucoup trop petits pour des animaux, sans aucune distraction, parfois mal nourris, mal soignés, et surtout sans pouvoir être eux-mêmes, des animaux sauvages. Certains zoos feront croire à la préservation et qu’ils les relâcheront par la suite, mais ce ne sera que très rarement le cas, car beaucoup n’ont jamais vécu dans leur habitat naturel ou ont perdu leur instinct, par conséquent leur chance de survit est mince. Pour des informations plus approfondies voici un lien qui les fournira ( https:// www.petafrance.com/nos-campagnes/divertissement/les-animaux-des-zoos-condamnes-unevie-derriere-les-barreaux/ )
  • Les aquariums et les parcs aquatiques : ces fameux spectacles de dauphins qui nous éblouissent quand on va au Parc Astérix, Marineland, etc… ou ces grands aquariums qui nous font découvrir mille et une espèces sous marines sont en fait indirectement des lieux de tortures pour ces animaux qui à la place de nager dans l’infini des mers et des océans se retrouvent, du jour au lendemain, à nager dans de petits espaces. Saviez-vous que l’espérance de vie d’un dauphin est de 80 ans en liberté est qu’elle est réduite d’environ de moitié en captivité ? Et comme dit plus haut, ces environnements clos les rendent fous vu que leurs échos se répercutent contre les parois. Et les aquariums ? Que ce soit la pieuvre, ou le petit poisson, ces animaux sont aussi confinés dans des bassins en verre et sont constamment mis face à des lumières aveuglantes, des cris et des bruits assourdissants de la foule, et surtout ils sont mis dans des bassins qui favorisent plus les touristes que leurs besoins. Pour plus d’informations nous vous laissons allez sur ces deux liens qui vous en diront beaucoup plus et dont un qui annonce une bonne nouvelle pour nos amis marins ( https://www.petafrance.com/ nos-campagnes/divertissement/aquariums-et-parcs-marins/ et http://www.leparisien.fr/ oise-60/plailly-60128/plailly-les-dauphins-ne-feront-bientot-plus-rever-au-parcasterix-10-05-2017-6936669.php )

Les alternatives pour voir des animaux sauvages terrestres ou aquatiques sont les réserves, les safaris ou tout simplement dans leur habitat naturel, en plus l’avantage c’est que vous en apprendrez beaucoup plus sur eux de cette façon et parfois cela vous reviendra beaucoup moins cher au final

4/ Faire attention autour de soi

En dernier point et pas le moins important, faire attention autour de soi et à notre comportement. Eh oui, quand on part en vacances certains de nos gestes ou actions même minimes ont leurs conséquences et peuvent être fatals, voici deux trois choses auxquelles vous devez faire attention lors de vos balades et vacances :

  • La crème solaire : cette fameuse crème qui nous protège du vieillissement cutané, des cancers et des coups de soleil est mortelle pour les coraux, car elles contiennent de l’oxybenzone et de l’octinoxate des composants chimiques néfastes. Pour vous protéger nous vous proposons des crèmes solaires bienveillantes pour la planète comme par exemple (la marque Alphanova Sun qui est en plus Vegan), rester à l’ombre, porter des chapeaux ou des casquettes, et/ ou des vêtements simples ou spéciaux contre les UV
  • Les animaux au bord de la mer : sur la plage, on peut souvent trouver des tortues, des étoiles de mer, etc… les tenir dans nos mains et prendre des photos est plus que tentant mais il ne faut surtout pas les toucher car nous leurs transmettront des produits qui sont non toxiques pour nous mais pas pour eux ce qui pourrait leurs causer des maladies mortelles. Étant un animal exclusivement sous marin, sortir une étoile de mer de l’eau causerait chez cette dernière de l’asphyxie, et pour la tortue, sa carapace est extrêmement fragile en les touchant ou en les prenant vous pourrez où la casser ou lui transmettre un stress énorme; laissons ces merveilleuses créatures dans leurs habitat nature
  • Les souvenirs : attention quand vous achetez vos souvenirs de vacances, beaucoup sont de véritables étoiles de mer, des animaux vivants figés dans de la résine, des sculptures faites à partir d’ivoire d’éléphants… Tout ceci sont des animaux torturés et tués !
  • Les zones protégées : pour tenter de conserver la nature et les animaux, il existe ce que l’on appelle des zones protégées, il faut absolument les respecter, ne pas aller là où on vous l’interdit, ne pas toucher ce qu’on vous défend de toucher, etc…

Aujourd’hui les études montrent que les coraux sont menacés d’extinction d’ici 2020. Les étoiles de mer meurent par millions à cause de maladies, les tortues présentent depuis plus de 150 millions d’années sont menacées d’extinction, le nombre d’éléphants sur le continent africain est passé de 3/5 millions d’individus à 415 000 individus, nous sommes les responsables alors devenons leurs sauveurs au lieu d’être leurs meurtriers.


Et voilà les petits loups cet article est terminé, nous espérons qu’il vous a plu !

Á travers ce dernier, le principe n’est pas de vous juger, vous critiquer, vous jeter la pierre loin de là, nous-mêmes avons fait des erreurs avant d’être conscients de tout cela. Le but est de vous informer et de vous sensibiliser comme dans la partie 1, car pour vivre, nous avons autant besoin de la nature que de tous ces habitants, et aujourd’hui la planète est en danger, la date d’épuisement des ressources naturelles est de plus en plus proche ce qui est alarmant et nous en sommes la principale cause alors améliorons-nous et changeons l’avenir de la terre.

Le but n’est pas non plus, de ne plus voyager, mais de voyager autrement car pour continuer à voir ces magnifiques paysages, ces animaux incroyables, ils faut les préserver.

Sur ces derniers écrits, nous vous souhaitons une magnifique journée, pleine de bienveillance envers vous mêmes et envers les autres et nous vous disons à bientôt dans un prochain article.

Bye les voyageurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *